Plan de site

2016, Backwaters, la maison bleue, toit orange 120 x 150 cm

« Le tableau n’est pas la transposition exacte
d’un endroit réel mais une combinaison d’esquisses et d’impressions fournies par des éléments
de cette région. »

Edward Hopper



Notes de voyage - Kerala et Tamil Nadu - février 2016

Les Backwaters forment un réseau de lagunes unique au monde par son étendue et sa densité. C’est une voie de navigation importante en retrait de la mer d’Arabie qui permet le transport des épices, du riz, des noix de coco et du coprah, du nord au sud du Kerala.

La végétation y est luxuriante, les habitations se succèdent de part et d’autre des canaux. La navigation y est intense, sur des voies très larges où se croisent aisément les bateaux ou des voies étroites conduisant aux habitations les plus modestes. Dans les canaux on fait sa toilette, on lave le linge ou la vaisselle, on rince les légumes, l’eau sert à arroser et irriguer les rizières, faire le mortier pour construire les murs ou nettoyer les barques. Parmi les jacinthes d’eau qui envahissent les voies et gênent parfois la circulation, il doit y avoir des poissons et toute une faune aquatique. Les oiseaux sont innombrables, perchés sur les branches des arbres qui bordent les canaux : des cormorans, des hérons, des aigrettes, des martins pêcheurs, d’énormes corbeaux et des milans sacrés aux plumes brunes et blanches.

La couleur est partout présente, des jaunes, orangés, rouge fuschia, garance ou rose indien, des violets, des bleus clairs ou bleus foncés, des verts turquoise ou émeraude… sur les murs des maisons, les vêtements des femmes surtout, les toiles tendues autour des jardins, les lessives suspendues, le linge qui sèche sur les palissades ou les rebords des barques. Entre les maisons et les arbres on aperçoit les rizières, d’un vert vif tirant sur le jaune.

Dans la peinture aussi les couleurs sont très vives et « elles vont toutes bien ensemble »

www-maya-andersson.com © 2014-2056